La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

L'HISTOIRE DE NOS BLEUETS

 
                                                                            
De nombreux sites décrivent les propriétés, la valeur nutritive, la culture et la conservation des bleuets. Ici, nous décrivons simplement une partie de l'histoire qui fait en sorte que nous avons choisi cette production et nous illustrons certains de nos travaux. 

Certains sujets de notre texte font référence à notre mode de culture. Vous constaterez, entre-autres, que nous nous efforçons de nourrir la terre plutôt que de nourrir directement nos plantes .... Pour les personnes qui désirent faire leurs premiers pas dans ce domaine, nous vous référons à M. Yves Gagnon, un des précurseur de la culture écologique au Québec et nous vous suggérons de faire la lecture de ses oeuvres dont: ¨La culture écologique¨parue dans les éditions Colloïdales en 1990.

      
 
                                                                                                                    
Pour ce qui est de notre histoire, vous devez savoir que le bleuet qui est cultivé chez-nous est le Vaccinium corymbosum (bleuet en corymbe) et non le petit bleuet sauvage comme ceux que l'on retrouve au Lac St-Jean, qu'on appelle Vaccinium angustifolium. Vous constaterez, qu'il s'agit ici de deux plantes du genre Vaccinium et que seule l'espèce est différente. C'est afin d'éviter toute forme de confusion que les spécialistes utilisent le nom latin des plantes. En fait, dans le nom latin, le genre de la plante est toujours inscrit en premier avec, au début, une lettre majuscule alors que l'espèce est mentionnée par la suite et inscrite en minuscule ....  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Puisque nous parlons ici d'histoire, je vous invite à visiter un site anglophone où l'on présente Mme Elizabeth White, de la New Jersey Blueberry Association Corporative. Femme remarquable, elle serait, avec le botaniste M. Frédéric Coville, à l'origine des premiers cultivars de bleuets en corymbe .
 

 

 

 

Ça commence ...
  

En 1998-99, nous poursuivons à l’École d’Agriculture de Nicolet, un programme de formation en Horticulture ornementale d’une durée de 1 350 heures ainsi qu’une formation en lancement d’entreprise (330 heures) dispensées par la Commission scolaire de la Riveraine. Nous avons aussi participé à de nombreuses autres formations dans les domaines des plantes médicinales, de la transformation, de la santé-sécurité et de la préservation des semences.

 

                                                                                                            
 

Nous développons aussi nos connaissances de la culture des plantes médicinales, que nous approfondirons en 2001 par une formation spécifique à ce sujet, dispensée par la Commission scolaire des Hauts-Cantons ainsi que par différents autres cours de plus courte durée et des recherches personnelles. Pendant plusieurs années, nous avons été membre de la ¨Filière des plantes médicinales du Québec¨ et sommes toujours heureux d'aider les herboristes à établir leur premier jardin de simples ou de leur procurer des végétaux vivants pour leurs clients ou leurs travaux de transformation.

De nombreuses formations et de nombreux produits transformés sont actuellement disponibles au Québec. Pour débuter vos recherches à ce sujet, vous pouvez référer aux ouvrages de 
Madame Anny Schneider; pour les végétaux du Québec et pour les produits transformés, nous vous suggérons de visiter le site de 
Alixir. La référence à ces ressources vise uniquement à guider vos premiers pas car nous disposons de nombreuses autres ressources très spécialisées dans nos différentes régions. Vous pouvez aussi visiter le site de la ¨Guilde des Herboristes du Québec¨pour des références sérieuses. Dans le domaine de la culture et de la transformation, vous constaterez rapidement que ce sont vos démarches d'autodidacte qui pourront faire toute la différence....
 
 Parallèlement, en collégialité avec le Regroupement des Associations Pour la Protection de l'Environnement des Lacs et des cours d'eau de l'Estrie (RAPPEL), nous entreprenons la production biologique de plantes vouées à la végétalisation des rives.
 
 
          
La biodiversité au plan de la faune et de la flore nous enchante et nous constatons que nous sommes en mesure de produire nous-mêmes la grande majorité de nos semences. Nous entreprenons donc l'identification et la protection de plantes-mères dans notre environnement.
                                                                                                                
Pas si bête, les projets de plantation riveraine se déroulent principalement au printemps ainsi qu'à l'automne ce qui rend possible une production complémentaire. Nous aurions aimé produire la pomme mais le sol ne s'y prêtait guère. Nos analyses de sol démontrent que le bleuet est la plante la plus harmonieuse en ces lieux.
 
   
 
 
                                                                                                         
C'est avec l'entraide des amis et de voisins que, sur un espace équivalent à 1 hectare, nous entreprenons les travaux soit:  l'enlèvement des roches, les semailles et les jachères pour la culture des engrais verts. Nous implantons le sarrasin puis le seigle d'automne qui après leur enfouissement apporteront la matière organique requise et aideront au contrôle desdites mauvaises herbes
              
 
Ici le sarrasin en fleurs sera le premier enfoui, avant que les semences n'atteignent leur maturité physiologique.
 
                                                                                         
 
 
De jolis petits plants sont implantés sur des rangs puis nous épandons un bran de scie qui provient d'un moulin où aucun bois traité n'est utilisé.
 
                                                                          
                                     Les rangs sont sarclés à la main, à 2 reprises pendant chaque saison ... 
     
                                                                        
Nous implantons des Argousiers qui agissent comme brise-vent. Ils produisent des fruits utiles pour les fins médicinales et la consommation humaine. Épineux, ils nous aident aussi à maintenir les oiseaux et autres animaux à l'écart de la production. 
                                             
 
 
Vers le centre de la bleuetière, nous implantons des plantes vivaces qui attirent les prédateurs des insectes nuisibles aux bleuets ainsi que des plantes attractives pour les insectes qui s'occupent naturellement de la pollinisation.    
 
                                                                                                                                                                                        
   

À ce sujet, vous pouvez référer aux travaux de recherches d'Agriculture Canada ainsi qu'à ceux de M. Jean Denis Brisson, Mario Fréchette, Bernard Drouin et Lina Breton qui sont résumés dans un feuillet titré ¨Les insectes prédateurs: des alliés dans nos jardins¨, publié aux éditions Versicolore inc. (1992) en collaboration avec le MAPAQ. Ces premiers pas vous amèneront probablement à constater pour quelles raisons, aujourd'hui, de nombreux producteurs en serre utilisent les prédateurs comme moyen privilégié pour contrôler la présence d'insectes nuisibles aux cultures.
 
Pendant les 2 années suivantes, nous enlevons les fleurs afin d'éviter une production précoce qui pourrait nuire au développement harmonieux des arbustes. Nous installons aussi un système d'irrigation "goutte à goutte¨ pour nous prémunir contre les périodes de sécheresse prévisibles. Au centre de l'image, nous constatons le travail d'un bourdon pris sur le vif le 3 juin 2005.
 
 
 
 
                                                                         
En 2000, après 2 ans de pré-certification, nous obtenons enfin notre première certification biologique. La floraison semble abondante mais dès que les fruits mûrissent, les oiseaux se servent en premier .... Épouvantails, surveillance, assiettes métalliques qui font du bruit, fil de corde de nylon pour pour le sifflement, rien ne va ... Les oiseaux se délectent .... Investissement supplémentaire, des filets sont requis pour tenir à l'écart les oiseaux. Nous déterminons un moyen de les installer afin que les oiseaux puissent travailler entre les rangs et poursuivre leur alimentation avec les insectes qui pourraient s'avérer nuisibles aux plantes et surtout pour que nous soyons en mesure de les libérer si jamais ils réussissent à s'infiltrer près des arbustes ...          
                                                         
                                                                                                                                                                                        
 
 

                                                                                       
                                                                                         L'automne est arrivé, enfin le repos .... 
                                                                                    
                                                                    
 L'année suivante, après tout le cycle printanier de la taille, du sarclage et de l'entretien, la floraison est à faire rêver ... 
                                                                     La cueillette nécessite  l'embauche de plusieurs employés                                                                            
qui partagent plusieurs de nos valeurs.
 
                                                
                                                                        Le fils Simon                                      Josée une employée pendant de très
                                                                                                                                               nombreuses années

                                                                                   
Les fruits sont gros, sains, abondants et délicieux! 
                                                                                     
  
 
 
La nature nous offre parfois des cadeaux qui vont au-delà de notre espérances.   

                                                                                                                                           

Aujourd'hui, notre clientèle se compose de personnes que nous avons plaisir à revoir tous les ans et qui partagent avec nous des valeurs qui vont bien au-delà de la consommation de masse.
                                                                                                                                            
    
                 
 
                                                                      MERCI À VOUS !...                                                                                        
                                                          
                                                                           Demain, une autre journée nous permettra peut-être de                                                                                                                                                   faire un pas de plus afin de contribuer à la réalisation de ce                                                                                                                                                                             en quoi nous croyons.                                                                                                                         
                                                                                                             
Une histoire qui se poursuit...  
    
 
 
 
 
 Accueil    Qui sommes-nous    Produits et services    Histoire de nos bleuets    Écologie   Pour nous contacter   Liens favoris   Nouveautés   Plan du site